Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sri Lanka juillet 2012

Publié le par voyage en fauteuil roulant


  Trajet srilanka

 

Billet, Paris-Colombo direct et retour 760 euros, sur Srilankan air line. La compagnie réclame un dossier médical signé par un médecin. C'est la première fois que je dois remplir ce genre de document.

Retour d'un voyage assez passionnant, la vie est peu chère . La population est d'une gentillesse extrême, l'accessibilité n'est pas le rêve mais je rentre ravi de mon séjour.

Communication:

Arrivée à l'aéroport les stands de téléphonie sont ouvert 24h/24, acheter une puce de téléphone pour réserver un hôtels est une très bonne solution, peu coûteuse. Le wifi est bien développé dans les guest house, je me suis servi de mon mini ordinateur assez souvent.

Coût de la vie:  

Juillet 2012 la roupie valait approximativement 165 Rp pour 1euros.

Tout est à négocier, du prix du kilo de banane, des hôtels en passant par le three wheels.

En revanche les sites de visites, les prix pour les touristes occidentaux sont surtaxés et non négociable, accessibilité ou pas.

Le prix des guest-houses classiques tournent autour de 1500 à 3000 Roupies. Toujours avec petit déjeuner copieux, (un pot de café ou thé, tartines de pain de mie grillées, confiture, beurre, et plat de fruits). Les chambres sont toutes avec moustiquaire, fan au plafond, il faut compter 1000 Rp de plus pour la clim. Les régions des plages sont parfois plus chères. Je n'ai jamais autant mangé de bananes de ma vie, petites, sucrées elles sont délicieuses. Le kilo se négocie entre 50 et 100 Rp suivant la région plus ou moins touristique.

Transport:

Les bus, souvent bondés, beaucoup de voyageurs restent debout, il faut donc les prendre en tête de ligne pour avoir une place. Certains n'ont pas de coffre et on nous demande de payer une place supplémentaire pour le fauteuil roulant. Comme le prix est dérisoire, je n'ai pas trouvé cela choquant. Exemple, deux places, Négombo-Kandy 280 Rp environ, plus de 3 à 4 heures de route. C'est plus cher avec des compagnies privées qui utilisent des mini-vans climatisé. Je n'ai pas trouvé cela nécessaire car les portes des bus réguliers restent ouvertes et l'on ne souffre pas de la chaleur. Si l'on transpire ce n'est que de frayeur, car les chauffeurs conduisent dangereusement comme partout en Asie. Les taxis sont aussi disponibles mais beaucoup plus cher. Comme je n'ai pas dépensé beaucoup durant ce mois de voyage, je me suis offert en fin de parcours un taxi pour rentrer de Galle à Colombo 8500 Rp (50 euros) c'est extrêmement cher quand on est routard. Il existe une autoroute entre ces deux villes 400 Rp le péage.

bus-copie-1

Les trains sont aussi bondés, lent et bon marché, mais du coup en 3° classe, les wagons sont plus larges, en s'accrochant à la barre de porte, monter sur les fesses, n'est pas compliqué. Je n'ai fais que le trajet Kandy Bandarawela (6 heures) car c'est le plus beau déplacement du mois. J'ai squatté la plate-forme du wagon VIP sans le vouloir ayant acheté un billet 3° classe, le steward n'a pas oser me virer, j'ai donc fait tout le voyage en étant servi comme un prince. Je conseille vivement de faire ce trajet en train car l'on passe des rizières aux montagnes, des plantations de thés aux magnifiques cascades. On peut réserver le wagon confortable dédié aux touristes (une vingtaine de sièges avec repas et boisson à volonté) à la gare de Colombo ou en demandant au chef de gare à Kandy, je ne connais pas le tarif.

train-sril.jpg

Three wheels (bajaj,tuk-tuk). Pour ce dernier 50 Rp du Kilomètre est une bonne base. Ou bien négocier une après midi de ballade. Pour ma part le contrat était de 3000 Rp pour 4 heures de visite. Pour moi c'était bien, pour lui très bien et une fois établie le prix, les conducteurs sont aimables, serviables, ils vont partout et connaissent tout les coins sympa.

Voici le genre d'iguane que l'on peut croiser sur les routes de campagnes à Polonnaruwa, désolé la vidéo n'est pas terrible.

Hôtel, guest-house:

Négonbo, plusieurs hotels en bord de plage.

Kandy,

Polonnaruwa,

Anuradhapura,

Bandarawela,

Mirissa,

Galle,

 

 

     Malaisie 2013 

 

Malaisie

             Vol multi-destinations, Paris Singapour - Kuala Lumpur Paris.

 

Singapour puis la Malaisie.

Voyage avec air France exemplaire, la douane se passe rapidement à Singapour, pas besoin de visas pour moins de trois mois.

Taxi de l'aéroport au centre-ville 25 SGD "Singapour dollar". Ville très clean accessible pratiquement partout. Les hôtels sont à rechercher mais beaucoup types européens. L'hôtel Victoria 87 victoria street avec ascenseur  140 SGD TTC, très bien situé,  c'est cher mais Singapour n'est pas donné. Tous les cent mètres il y a une galerie marchande à faire rêver tous les accros du shopping. Cette ville est agréable à vivre de la végétation partout, pratiquement pas de klaxon.
Passage de la frontière pour la Malaisie, une fois devant l'immense complexe de la douane il y a un grand couloir qui traverse les voies rapides, il existe d'un côté et de l'autre des ascenseurs, on tamponne le passeport, terminé, une fois redescendu  il faut demander aux personnels d'arrêter un bus avec plateforme, il est interdit de traverser à pieds. De l'autre côté présentation du passeport en Malaisie puis à la sortie chercher un autre bus pour le terminal à Johor, pour enfin trouver sa destination finale  pour  moi ce fut Melaka . Total je suis partis à 9 heures du matin de mon hôtel à Singapour, arrivée à Melaka à 14 heures c'est un bon timing avec un fauteuil roulant. Il faut compter 3 heures de bus et 19 RM de johor à Melaka. On peut changer de l'argent, euros, dollars, au terminal des bus de Johor mais le cour est cher. On ne m'a pas fait payer les deux premier bus.

Melaka ou Malacca. juillet 2013

Toujours autant d'hôtels ce qui facilite la vie. Le vieux quartier chinois est plus difficile car il y a toujours la "marche qui tue" en général la deuxième celle qui est de trop, typique des anciens quartiers chinois. De plus la circulation gâche un peu la visite.

De plain-pied dans chinatown, TANG WAI HOW 80-1 jalan tokong www.tanghouse.com.my 120 RM petite salle de bain mais propre.

Non loin le plus beau plain-pied, dans des prix plus élevés,

QUAYSIDE 195 RM  www.quaysidehotel.com.my  Avec petit balcon sur la rivière.

Un peu excentré mais pas gênant car tout est accessible à pied, l'hôtel HALLMARK Inn avec ascenseur 122 RM et petit déjeuner. www.hotelhallmark.com très propre aussi. Je n'ai pas encore trouvé de chambre à moins de 15 euros mais je ne suis qu'au début.

Melaka, Kuala Lumpur.

Deux heures trente de bus 12,20 RM.

La grande gare routière de KL est accessible avec ascenseur et toilettes. Le taxi pour le centre-ville est de  26 RM payable au guichet avant de partir, c’est mieux, pas de négociation avec le chauffeur.

Les hôtels avec ascenseur sont légions il faut juste trouver le bon prix:

Dans chinatown  www.swissgarden.com  62 Jalan sultan, avec une remise, à 140 RM avec petit déj.

Près de little india, Hôtel A one www.aonehotel.com.my  

17 Jalan Medan Pasar à 80 RM sans petit déj.

Encore une fois les très petits budgets de plain-pied sont difficile à trouver.

Les trottoirs de KL sont très hauts, il y a des bateaux en conséquences pour monter. A part quelques quartiers populaires ou les motos et voitures se garent dessus, les balades sont agréables. Les Petronas twin towers se visitent, 50 pour cent de rabais pour les handicapés. La ligne de bus GOKL CITY et RAPIDKL ont des accès pour fauteuils roulants. J’ai eu d’énormes difficultés pour le monorail, certaines sorties, les escaliers mécaniques ne fonctionnent pas donc à éviter. Le taxi est le meilleur compromis.   

Le 04/08/2013 j'ai perdu mon appareil photo, quelle guigne.

La gare routière près de chinatown est toute accessible. 

Kuala Lumpur,  Ipoh

Entre deux et demi et trois heures de bus suivant la circulation à la sortie de KL j’ai payé 23 RM.

Ipoh, les hôtels à plus de 3 étages ont des ascenseurs,

FRENCH HOTEL frenchhotel.com.my 138RM (luxueux)

GRAND VIEW HOTEL

BOUTIQUE HOTEL http://www.ipohboutiquehotel.com.my/  120RM (28Euros)

La circulation dans cette ville est difficile, les trottoirs sont très haut et peu de bateaux. Pour traverser certaine rues, il faut un tiers de courage, un tiers d’inconscience et un tiers de chance. Ils ne font que peu de chose pour le tourisme. Pourtant il y aurai de quoi faire. 

 

 

Retour à la page introduction

 

 

Commenter cet article